Mon panier

Votre panier est vide

Tragédie collective, silence familial

Ce qui séduit le lectorat de Gilles Vincent, c'est qu'il emmène. Dès les premières pages de la fiction, dès les premiers mètres, la charge est amorcée, le lecteur embarqué : on déroule. Pourtant, cette fois, ce n'est pas dans l'action d'un polar bien troussé, dopé par l'adrénaline d'une brigade de policiers. Dans la douleur du siècle est une investigation de l'intime, de la mémoire, jusqu'au gouffre de la shoah.

Lire la suite

Faconde énergisante

Vous ne pipez rien à l'art contemporain ? Lisez le roman loufoque d'Éric Le Bot, et au terme d'une lecture désopilante, vous serez capable de soutenir une discussion avisée sur les dernières excentricités de Jeff Koons et des performers scandinaves. À l'aise. C'est que l'écrivain a une faconde irrésisitible, et son héros, journaliste cinglé et pétillant, monté comme un diable sur ressorts, vous embarque à 'Saint-Seb', comme on dit dans les milieux chics, dans une épopée monthy-pythonesque.

Lire la suite

Départs

Le nouveau livre d'Hervé Commère : grimpez dans le train, et embarquez pour une destinée singulière !

Les personnages de Départs sont d'apparence inoffensive. C'est vous, c'est moi, c'est un père de famille qui se rend au chevet de son vieux, un sexagénaire qui circule avec un gros sac, ou une jeune femme qui s'apprête à passer une audition... Sauf que, sauf que, le gentil fiston est en cavale, le baroudeur est un braqueur rangé qui vient régler ses comptes... Un roman court qui dote les TER d'adrénaline. a lire ici : Départs.

Connexion

Newsletter