Newsletter
Rechercher
# Vous êtes ici > Accueil > Bernard MANCIET
Bernard MANCIET
Bernard MANCIET

[ Bio ]

À l’aube du 3 juin 2005, Bernard Manciet “que se n’anava”. Quand il nous remit son manuscrit, il espérait encore et toujours nourrir cette œuvre considérable qui émerveille le monde. Il est né le 27 septembre 1923 à Sabres. Licence de Lettres Classiques en poche, la revue Reclams de Miquèu de Camelat publiait son premier poème A le nèu. Après une carrière diplomatique initiée en 1945 en Allemagne occupée auprès du général Koenig, il s’installe définitivement en 1955 dans les Landes où il se consacre principalement à l’écriture. C'est par le biais d'une réflexion sur l'effondrement de l'Allemagne qu'il retrouve la lande comme lieu fondamental de sa poésie et l’occitan-gascon comme son moyen d'expression privilégié. Il décide alors que son œuvre appartiendra à l’univers. Accidents en 1955, suivi de ses romans Lo Gojat de Noveme – Le jeune homme de Novembre et Elena sont des électrochocs dans les Lettres occitanes. Bernard Manciet était l'auteur d'une œuvre magistrale dont L'Enterrament a Sabres qui lui donna la reconnaissance de ses pairs. Cette œuvre immense, remodelée durant vingt ans, fait entrer dans la légende un peuple rassemblé par la mort, un peuple en quête d'un Dieu qui se dérobe. Plus près de nous, son dernier poème Lo Brec ou La Blanche Nef répond à l’appel de cet océan qu’il entendait, disait-il, parfois, entre ses chênes à Trensacq où il vivait. Enfin, Casaus Perduts – Jardins perdus, recueil de nouvelles-contes rappelle qu’il savait voir si proches, l’insupportable et le meilleur de l’humanité.

Avant de rentrer, le charpentier conduisit de nouveau le ...


[ Biblio ]

Le Golfe de Gascogne, atelier In8, Novembre 2008.
Obéir, atelier In8, 2005
Le Triangle des Landes, atelier In8, 2005
La Maison de la Lande, atelier In8, 2003
Éloge de la rose, traduction de Guy Latry, L’Escampette, 2003
Pour l'enfant de Bassora, L'Escampette, 2003
Rachou, Atlantica, 2002
Cobalt, Cadratins, 2002
Le grand vent, L’Escampette, 2002
Le Dire de Guernica, L’Escampette, 2001
Le Cuisinier landais, Confluences, 2002
Guillaume-Joseph Chaminade, éd. de la Presqu’ile, 2001
Aux portes de fer, L’Escampette, 2001
Aratea, L’Escampette, 2000
Pastel, La Part des anges, 2001
Compresseur, L’Escampette, 2000
Liturgia, Cairn, 1999
Les Émigrants ou Iphigénie, L'Escampette, 1999.
Accidents, I.E.O. (Institut d'études occitanes), 1955 et L'Escampette, 1999
Les Vigilantes, L'Escampette, 1999
Impromptus, L'Escampette, 1998
Roncevals, Covédi, 1997
Per el Yiyo, L'Escampette, 1996
L'Enterrement à Sabres, Ultreïa, 1989 et Mollat, 1996
Véniels, L'Escampette, 1996
Sonnets, Andrès, 1976 et Jorn, 1996
Strophes pour Feurer, L'Escampette, 1995
Le jeune homme de novembre, Escola Gaston Fébus, 1995
Elena/Hélène, Fédérop, 1992, réédition Fédérop/Jorn, 2003
Le Golfe de Gascogne, Arthaud, 1987
Le Triangle des Landes, Arthaud, 1981