Newsletter
Rechercher
Fou rire

Joëlle CUVILLIEZ / Collection porte à côté

[Bio / Biblio]
Tour à tour professeur d’arabe, journaliste, collaboratrice d’un député-maire, lectrice de romans en anglais, Joëlle Cuvilliez est surtout passionnée par ...
Dans l’avion qui l’emmène aux Etats-Unis, Anissa pose la tête sur l’épaule de celui qu’elle vient d’épouser selon la plus stricte des traditions. Mais que cache son sourire discret ? Et si la jeune femme élégante et docile était aussi une malicieuse croqueuse d’hommes ? Et si le tremblement qui la gagne avait un rapport avec quelque espièglerie dont elle se serait rendue coupable ?

Anissa, jeune femme émancipée est rattrappée par la tradition tunisienne, elle doit épouser l’homme qu’on lui a choisi. Mais comment faire croire à une virginité qui n’est plus ?
Isbn : 978-2-916159-40-9
Prix : €4.00
Auteur : Joëlle CUVILLIEZ
Genre : Nouvelle
11x17 cm / 32 pages
/ parution : Septembre 2007

Fou rire, Biblioblog, juin 2011

Après quelques semaines d'abstinence forcée, j'ai eu besoin de replonger dans la lecture sans gloutonnerie. Les formats des éditions des Ateliers de l'In8 sont idéaux dans ces cas-là. Un fou rire, tout juste que ce qu'il me fallait. A moins que la surprise ne soit pas là où je l'imaginais.
Anissa, jeune mariée tunisienne, quitte sa terre natale au lendemain de ses noces pour rejoindre les Etats-Unis. Dans l'avion qui la mène vers un nouvel avenir, au côté de son mari, Anissa replonge dans ses souvenirs. Comment la jeune fille qui aurait dû rester toute sa vie dans son village a-t-elle réussi à épouser ce riche entrepreneur ?
Joëlle Cuvilliez nous conte en quelques pages le parcours de cette jeune femme décidée à se créer un destin : les études loin du village, les hommes d'un soir, la déception de ne pas avoir réussi à s'extraire de son milieu, le mariage arrangé... mais pour se marier, encore faut-il être vierge....
En début de billet je parlais de surprise car à la lecture du titre, je pensais trouver un texte léger. Il n'en est rien et le fou rire d'Anissa est bien cher payé. En tournant la dernière page, le rire s'étrangle dans la gorge et l'on se dit que l'égalité entre homme et femme est toute relative. Plus qu'un fou rire c'est un rire de fou, un rire jaune comme la couverture du livre. Mais un rire salutaire pour ne pas oublier ou occulter ce qui se passe de l'autre côté de nos frontières.

Laurence