Newsletter
Rechercher
Le Fils prodigue

Frédérique MARTIN / Collection porte à côté

[Bio / Biblio]
Née à Clermont Ferrand, Frédérique Martin habite près de Toulouse. Depuis 1998, elle publie en revues et recueils collectifs, remporte ...

Le bon fils reçoit les siens, repasse les plats, essuie bave et rôts pour notre plus grand plaisir d'horrible voyeur. Tenir la note tout en fredonnant un air de famille, comme d’habitude il saura faire. Toujours avec un pincement au cœur et ce goût amer au fond de la bouche. Mais aujourd’hui, pour la première fois,  il se paiera sur la bête repue : il y a une si appétissante belle-sœur !

A croquer.

En famille, bien sûr.

Frédérique Martin nous convie à un déjeuner en famille, où les griefs sont servis en accompagnement de mets savoureux. Et comme chacun sait, les bonnes familles sont pires que les autres…
Isbn : 978-2-916159-97-3
Prix : €4.00
Auteur : Frédérique MARTIN
Genre : Nouvelle
11x17 cm / 32 pages
/ parution : 3 février 2011

Le Fils prodigue, Biblioblog, mai 2011

Dimanche en fin de matinée, Maurice s'affaire aux derniers préparatifs. Il fête aujourd'hui ses cinquante ans et bientôt, ses parents, son frère, sa belle-sœur et leur petit rejeton passeront la porte pour fêter avec lui ce jour particulier. Maurice est à la fois impatient et anxieux. Arrivera-t-il pour une fois à éviter les traditionnels conflits ?

Maurice a tout mis en œuvre pour que ce moment soit le plus serein possible : il a étudié le menu idéal, a mis les petits plats dans les grands, et se promet de ne pas lâcher la petite phrase qui pourrait tout gâcher. Mais très vite, l'ambiance vire à l'orage et les jalousies, les rancœurs, les espoirs déçus refont surface. Chacun des protagonistes se tient sur ses gardes et attend de voir d'où l'attaque arrivera. Peut-être faut-il regarder du coté de la jolie belle-sœur qui tourne un peu trop la tête de notre hôte ? A moins que ce ne soit du côté du père, trop prompt à rabaisser les efforts de son dernier né ? Et si c'était la mère, si conciliante habituellement, qui commettait l'irréparable ?

Avec une plume imprégnée d'une ironie mordante, Frédérique Martin s'amuse de toutes les familles, de tous ces petits travers finalement si pathétiquement répandus. Mais en bonne nouvelliste, Frédérique Martin se joue aussi de son lecteur et sème quelques indices qui permettent de deviner le dénouement de ce repas d'anniversaire moins ordinaire que l'on aurait pu le penser.

Une jolie gourmandise à déguster à n'importe quelle heure de la journée.

Laurence

Le Fils prodigue, Revue Texture, mars 2011

Frédérique Martin nous donne avec « Le Fils prodigue » (éditions de l’Atelier In8) une nouvelle subtile et grinçante comme elle sait en écrire.
Maurice a invité à déjeuner pour ses cinquante ans ses parents, son frère et sa belle-sœur. Il leur mitonne un repas de fête en prenant soin de satisfaire les goûts de chacun, mais il n’est pas tout-à-fait aimé comme il le désirerait… Élans du cœur, déceptions, cruauté et hypocrisie faufilent ce petit texte très réussi en se mêlant aux saveurs douces-amères d’un repas qui a un prix… (4 euros).

Michel Baglin