Newsletter
Rechercher
Strip-tease

Agnès FONBONNE / Collection porte à côté

[Bio / Biblio]
Burlingueuse inspirée, traductrice confirmée, auteure hésitante à ses heures et prix d’honneur de composition française en CM1, Agnès Fonbonne se ...
« Dédé aime bien les odeurs naturelles chez les gens. Pour vous dire… Un jour que je faisais pas attention, il m’a balancé dans le lavabo mon eau de Cologne que je me mets dans le cou le dimanche ! J’ai pas eu le temps de dire ouf, d’abord il en a goûté une gorgée direct, comme il fait toujours avec les bouteilles, et hop ! Adieu Berthe, dans les égouts… Ah ça, j’ai bien gueulé ce jour là, mais comme d’habitude, c’est comme si je disais la messe ! Il m’a tourné le dos, le cul à l’air, en se bouchant les oreilles, et il a foutu le camp devant la télé…»
Dédé ou l’amour fou… Dédé ou la singularité d’une passion dévorante qui l’unit à une femme d’exception. Est-ce bien raisonnable ?

Aussi inclu dans le COFFRET - Parce qu'elle le valait bien.

Le Strip-Tease le plus sensible et le plus dépouillé d’une relation entre une mère et son fil autiste, les joies, toutes simples, d’un quotidien qui en briserait plus d’un.
Isbn : 978-2-916159-81-2
Prix : €4.00
Auteur : Agnès FONBONNE
Genre : Nouvelle
11x17 cm / 32 pages
/ parution : Novembre 2009

Strip-tease, Magazine Avantages

Strip-Tease d’Agnès Fonbonne, l’amour envers et contre tout

L'autisme... voilà un thème qu'on a du mal à aborder : d'abord parce que ce qu'on ne vit pas, on ne le comprend pas toujours ; parce qu'il est tentant, dans ces cas là, de prendre un air désolé, de plaindre ceux qui y sont confrontés avant de tranquillement baisser les yeux et de passer à autre chose ; parce que la douleur, comme les peurs, ne peuvent se partager... C'est pourtant le Strip-Tease le plus sensible et le plus dépouillé d'une relation entre une mère et son fils autiste que nous propose Agnès Fonbonne ! En 26 pages, cette mère de quatre enfants nous fait partager avec justesse et humilité les joies, toutes simples, d'un quotidien qui en briserait plus d'un : les yeux absents, les obsessions, les cris, l'inquiétude pour l'avenir, et l'amour tout autour... « Dédé, qui fait reculer tout le monde, je l'aime... », nous confie-t-elle dès les premières lignes de ce roman-témoignage ; force nous est de constater, les yeux au bord des vagues et le cœur ébranlé, que nous aussi, malgré ses coups de colère et toute son étrangeté, nous sommes capables de l'aimer ce grand dadet de Dédé !