Newsletter
Rechercher
# Vous êtes ici > Accueil > Uchida HYAKKEN
Uchida HYAKKEN
Uchida HYAKKEN

[ Bio ]

Qui d’entre nous n’a jamais éprouvé en rêve la sensation ...

[ Biblio ]

De son vrai nom Uchida Eizô, Uchida Hyakken est né le 29 mai 1889 à Okayama, dans une famille de brasseurs de saké.

Très jeune, il s'intéresse aux arts traditionnels de son pays et s'initie à la calligraphie et au haïku.

Diplômé de l'Université de Tokyo en littérature allemande en 1914, il enseigne la langue de Goethe à l'Académie de l'armée impériale japonaise puis à l'université de Hosei.

Il commence à écrire en 1922. Haïkus, essais, romans, nouvelles, il élabore une langue épurée et produit une œuvre qui fait référence dans la littérature nippone. Mishima et Kawabata le considéraient comme l'un des plus grands stylistes de leur pays et aujourd'hui encore, son œuvre continue d'exercer une grande influence sur ses pairs, comme Haruki Murakami.

Il était un personnage fantasque et un professeur estimé de ses étudiants. Le dernier film d’Akira Kurosawa, Madadayo, se saisit de sa figure anticonformiste comme personnage principal.

Il meurt le 20 avril 1971.

 

 

Bibliographie non exhaustive :

 

Meido (L'Autre Monde), recueil de nouvelles, 1922

Hyakkien zuihitsu (Notes de Hyakkien), récit, 1933

Ryojun nyûjôshiki (Prise triomphale de Port-Arthur), recueil de nouvelles, 1934

Hyakkien Haikuchô, haïku, 1934

Namanju (La longévité de la Montagne du Sud), roman, 1940

Hyakkien Haiku, haïku, 1943

Je suis un chat – la fausse version, roman, 1949

 

Traduction en français

Airs bohémiens, in Anthologie de nouvelles japonaises contemporaines, Gallimard, 1987