Mon panier

Votre panier est vide

Théâtre : Cannisses le 29 sept. à Pau

Plongez dans le noir. Venir vivre une heure de spectacle, en apnée, pour sonder les méandres de l'âme de... Comment s'appelle-t-il, au fait ? Pierre ? Vincent ? Ludovic ? Nul ne sait, en vérité. Ce pourrait-être vous, peut être ?

Le personnage qui nous parle est un jeune papa. Un papa lambda, qui vit dans une maison semblable à toutes les autres, dans une zone pavillonnaire. Un mec normal, sans relief. Sauf que lui, il a perdu sa femme. Et que pendant ce temps-là, le monde, autour de lui, continue de tourner. Les enfants veulent manger tous les jours, le camion-poubelle passe trois fois par semaine, et la voisine continue d'emmener sa gamine à l'école. Et ça, c'est insupportable.

Il faudrait juste changer de maison. C'est sa maison qui a la poisse, il a tiré le mauvais numéro. Allez hop, on dirait qu'on ferait un pas de côté, on dirait qu'on s'inviterait chez les voisins, et tout recommencerait comme avant. C'est possible, non ?

On dit que la douleur rend fou. On dit que la douleur rend méchant. Mais la pente vers l'abîme peut être si douce que le dénouement n'est pas certain.

David Morazin campe fabuleusement ce personnage de père, touchant d'amour, pudique, désireux de bien faire, à l'occasion d'un monologue haletant. C'est tendu mais doux jusqu'à l'insoutenable, l'issue est une délivrance qui laisse aux lèvres un sourire légèrement salé. Rien n'est simple.

Le très beau texte noir de Marcus Malte, Cannisses, est porté sur scène par la Compagnie Tout Droit jusqu'au matin. Dimanche 29 septembre à 11h, dans l'auditorium de la Médiathèque de Pau (MIAL), l'entrée est gratuite.

Programmateurs / responsables d'action culturelle : contact : Josée Guellil - 05 59 12 08 70 / Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Connexion

Newsletter