Mon panier

Votre panier est vide

Nouveauté Polaroid : au coeur de la mafia funéraire

Les croque-morts sont des mecs marrants, dans la vraie vie. Ils sont bourrés d'imagination. On devrait les inviter plus souvent à dîner. Tenez, Ziz par exemple. Il était fait pour ce boulot.

 

Ziz, c'est le petit d'Hervé Mestron. Il a de Zizou la détente, c'est sûr. Lui aussi, il a grandi dans le bitume, celui des banlieues du 93 que l'auteur connaît bien, le ciel plombé sous le gris des HLM. Il n'a pas eu de chance, il a sans doute pris des chemins faciles à défaut de prendre les bons, mais cette fois, il veut un boulot honnête, et c'est tout naturellement qu'il atterrit aux Pompes funèbres Santoni. Mais Ziz a de l'ambition, et il veut grimper les échelons. Vite douché – viré en fait – il s'invente un nouveau métier qui lui permettra de revenir chez Santoni par la grande porte. Le vieux, en bon business man, a encore une longueur d'avance sur son poulain. Ziz, las de passer Maître de cérémonie, dépassera bientôt le maître tout court...

Seules la gouaille, la malice d'Hervé Mestron étaient à même de rendre désirable cette balade dans le glauque univers des crématoriums : ô combien ! Ziz a une vie de défoncé, il gagne sa vie en jouant la mort dans les plus cyniques façons. Malgré tout, l'auteur nous le rend aussi sympathique qu'un petit frère, et voilà qu'on admire sa vaillance, son innocence. C'est drôle en diable, corrosif, ça grouille de mafieux entre deux planches de chêne – on en redemande !

Voir le livre : Maître de cérémonie

Connexion

Newsletter