Mon panier

Votre panier est vide

Faction ! - des novellas noires pour les ados et +

Parus le 7 septembre 2021
Nos enfants ont du cran. Nos écrivains aussi. Ils peuvent désormais se rencontrer autour de Faction !, la nouvelle collection pour les 12-14 et +.
Faction ! ce sont des romans courts (120-150 pages), noirs, sans sucre, qui abordent les questions contemporaines, sociales, politiques, environnementales, économiques, sexuelles... Des textes qui parlent sans fard du monde, de son état, de ses colères.

Lire la suite

In8 au salon de Montreuil

Les éditions In8 seront présentes au rendez-vous incontournable de la littérature jeunesse, qui a lieu a Montreuil du 1er au 6 décembre. L'occasion de présenter FACTION, la nouvelle collection pour les ados.

Lire la suite

Ca tape !

Avalanche de sélection à des prix littéraires, pour les romans In8, et déjà des palmes : « Tempête Yonna » de Cyril Herry a reçu le prix Thrillers 2021, décerné à Gujan Mestras.

Lire la suite

Revue de presse # octobre 21

France Inter, Telerama, Le Matricule des Anges, Aqui.fr : les derniers livres passent sous l'oeil de la critique.

 

Lire la suite

Une odyssée écologique : Après nous le déluge – Yvan Robin

Sortie le 21 septembre 2021

Le problème des titres, c'est qu'ils sont toujours trop courts. Bien souvent réducteurs. Car « Après nous le déluge » est bien plus qu'une odyssée écologique, c'est une épopée conduite par l'entremise d'un Ulysse Janus. Il y a le père, et le fils. Le St esprit, ce n'est pas sûr, quoique la grandiloquence audacieuse d'Yvan Robin nous raccommode avec le Déluge et sa perspective métaphysique – eschatologique, disait mon prof de prépa. Bref, c'est trépidant, magnifique, désespéré, poétique, et « couillu » pour parler moins comme les profs de prépa. Il faut lire Yvan Robin !

Lire la suite

Un huis clos, et la Guerre froide : Katja – Marion Brunet

Sortie le 21 septembre 2021

La Guerre froide dans un théâtre de poche : avec l'efficacité qu'on lui connaît en matière de portrait psychologique, Marion Brunet nous convie dans un huis-clos cerné par la mer, métaphore de la mort qui approche aussi inexorablement que monte la marée. Entre le journaliste émérite et la jeune femme rugueuse, un dialogue se noue, une relation se tend, et la tension monte. La Guerre froide fait encore des victimes, et les êtres sont toujours à double-visage, comme au temps de la Stasi.

Lire la suite

Connexion

Newsletter