Mon panier

Votre panier est vide

PARUTION : Mila de nulle part, de Marie Murski

En 2019, nous publiions un ample roman de Marie Murski, « Les orchidées volantes ». Marie revient avec un thriller serré, haletant, tout en gardant son écriture poétique. Grand talent !

Mila, une jeune femme de 25 ans, s'installe dans une maison de garde-forestier, en lisière de forêt. Ne cherchez pas chez elle l'héroïne au physique de magazine. Elle n'a pas le profil d'une gagnante. Elle a été esquintée par la vie, confiée à des familles d'accueil par une mère toxique, présumée héritière d'une faute familiale qui se serait inscrite dans son corps. Une femme albinos, des mains palmées, un côté gauche du corps qui se glace, se paralyse. Peu aimée des hommes, Mila apaise son angoisse en s'immergeant dans la forêt, à l'occasion de longues explorations. Pourtant, le monstre, ce n'est pas Mila. Car cette forêt loge un ogre. La jeune femme le découvre en tombant, un beau jour, sur la dépouille d'un chien qui a été écartelé sur un arbre – c'est le début du roman.

A vrai dire, l'héroïne de cette histoire, c'est bien cette forêt primordiale, cet enchevêtrement aussi organique que l'écriture de Marie Murski. Elle est en même temps la forêt des contes et la forêt primaire, un berceau d'humanité et le réceptacle du sadisme des hommes, ce qui recèle et ce qui révèle, passive et agissante, charnelle et métaphysique, le lieu où Mila se perd et où elle se retrouve. Mila est notre courroie de transmission. Avec elle, on entend ce qui s'y trame, comme si elle amplifiait les communications qui s'établissent, dans l'humus, entre les radicelles.

Ce n'est pas l'histoire d'une illuminée. C'est un conte pour adultes où une petite fille chétive est abandonnée par sa mère dans une forêt où vit Barbe bleue. C'est l'histoire d'une plante chétive, mal aimée, face à un colosse mauvais. Le duel qui les oppose, en fin de roman, est grandiose : une acmé, un incendie.

Voir le livre

Connexion

Newsletter