Mon panier

Votre panier est vide

Tragédie collective, silence familial

Ce qui séduit le lectorat de Gilles Vincent, c'est qu'il emmène. Dès les premières pages de la fiction, dès les premiers mètres, la charge est amorcée, le lecteur embarqué : on déroule. Pourtant, cette fois, ce n'est pas dans l'action d'un polar bien troussé, dopé par l'adrénaline d'une brigade de policiers. Dans la douleur du siècle est une investigation de l'intime, de la mémoire, jusqu'au gouffre de la shoah.

Lire la suite

Escales du livre

Le début du printemps, nous, on le fête toujours à Bordeaux. La lumière est neuve, à l'Escale du Livre, les livres sont frais pour entamer un nouveau jour, les écrivains comme reposés après l'hiver, tout est beau et bon, la littérature se donne. Venez nous voir ! Place Ste croix, vendredi 6, samedi 7, dimanche 8 avril.

Lire la suite

Bureau des manuscrits

Battons notre coulpe : nous étions mauvais. Très mauvais. Non faute d'envie, mais d'organisation et de temps, l'un va rarement sans l'autre. À notre décharge, nous recevons 15 manuscrits par semaine, des gros, des petits, des recueils au sein desquels une nouvelle peut être excellente, l'autre exécrable, des manuels éclairés sur « comment élever son chien » et des fresques métaphysiques, sans compter les envois par mail – que pourtant nous décourageons.

Lire la suite

So far so good !

Fraîches et terriblement pêchues, Magalie et Élise sont nos ambassadrices dans des terra incognita que nous avons décidé d'explorer depuis le début de l'année : l'étranger, et le monde de l'image. À la tête de l'agence SO FAR SO GOOD, qu'elle a fondée depuis les fjords de Norvège en 2014 avant de s'installer en Béarn, Magalie a pris sous son aile le catalogue des éditions In8, avec pour ambition de valoriser les textes worldwide.

Lire la suite

50 nuances de Grèce

Il est un pays où les extrêmes cartonnent. On explique la poussée de l'extrême droite par le chômage de masse, les difficultés sociales engendrées par le capitalisme financier mondialisé, tandis que quelques centaines de réfugiés rejoignent les laissés-pour-compte d'une économie ravagée.

Lire la suite

Faconde énergisante

Vous ne pipez rien à l'art contemporain ? Lisez le roman loufoque d'Éric Le Bot, et au terme d'une lecture désopilante, vous serez capable de soutenir une discussion avisée sur les dernières excentricités de Jeff Koons et des performers scandinaves. À l'aise. C'est que l'écrivain a une faconde irrésisitible, et son héros, journaliste cinglé et pétillant, monté comme un diable sur ressorts, vous embarque à 'Saint-Seb', comme on dit dans les milieux chics, dans une épopée monthy-pythonesque.

Lire la suite

  • 1
  • 2

Connexion

Newsletter